Développement durable

Les valeurs de la société évoluent au rythme des grands enjeux, qui ont quelquefois des dimensions planétaires. L'environnement fait maintenant partie des préoccupations des coopératives funéraires du Québec. Le réseau veut faire en sorte que les opérations des coopératives se fassent le plus possible dans le respect de l'environnement, qu'elles aient le moins d'impacts possible. Dans ce but, les coopératives funéraires considèrent qu'elles ont le devoir de diminuer les impacts négatifs ou de les compenser par des actions positives sur le développement durable de la communauté.

Des pionniers du développement durable

Par leur nature et les valeurs qui les habitent, les coopératives funéraires sont déjà sur la voie du développement durable. Elles ont choisi collectivement d'ajouter une dimension environnementale à leur offre de produits et services.

Ainsi, le réseau des coopératives funéraires du Québec a amorcé en 2008 une démarche pour se doter d'une politique de développement durable.

La politique de développement durable

Les valeurs du réseau des coopératives funéraires du Québec nous incitent naturellement à contribuer au courant qui vise à accompagner le développement économique d'une préoccupation à long terme pour la survie de la planète et le bien-être des sociétés qui la peuplent : le développement durable.

Dans cet esprit, nous avons décidé de nous doter d'une politique de développement durable qui guidera notre évolution à long terme. Par cette politique, nous voulons nous positionner comme le leader en développement durable dans l'industrie funéraire au Québec. En plus de nous aider à appliquer les principes de développement durable à l'ensemble des pratiques de gestion et des opérations de notre réseau, cette politique favorisera et appuiera l'adoption de politique de développement durable personnalisée dans chaque coopérative.

Télécharger notre politique de développement durable

Notre vision

Notre vision du développement durable est articulée autour de six grands axes : l'accompagnement des membres, les nouvelles technologies, la préservation de l'environnement, l'épanouissement des employés, le rayonnement coopératif et un positionnement précurseur.

L'accompagnement des membres et la perpétuation des rites sont au coeur de nos priorités.

Des services avant-gardistes, utilisant des nouvelles technologies de disposition des corps et proposant des funérailles et des cimetières virtuels.

Une gestion et des activités respectant l'environnement, grâce à l'élimination des produits chimiques, l'utilisation de sources d'énergie alternative et la minimisation des émissions polluantes.

Des employés fidèles et épanouis, grâce aux programmes de formation proposés et à la mise en place de conditions de travail respectant l'équilibre travail-famille.

Un positionnement précurseur en matière de développement durable au sein du secteur funéraire canadien et parmi nos communautés.

Un rayonnement coopératif qui passe par la promotion de ses valeurs et le renforcement du réseau des coopératives funéraires.

Nos engagements

  • Assurer une gestion responsable des coopératives : Prendre systématiquement en compte les dimensions environnementale, économique et sociale dans notre gestion administrative. Faire le suivi de nos performances à l'aide d'indicateurs de mesures adaptés et en effectuer une reddition de comptes transparente.
  • Augmenter la contribution positive pour la société : Innover pour toujours offrir des services compétitifs qui profitent à toute la population. Nous voulons demeurer le gardien des rituels funéraires tout en continuant à démystifier la mort, à sensibiliser les gens sur l'importance de faire des choix éclairés en matière funéraire. Pour ce faire, nous poursuivrons nos activités d'éducation et de sensibilisation. Nous ajouterons le volet de sensibilisation au développement durable. Nous continuerons de promouvoir les valeurs coopératives.
  • Promouvoir une communication responsable et l'engagement de nos parties prenantes : Mettre en place des processus de consultation à long terme avec l'ensemble de nos parties prenantes : membres, clients, fournisseurs, instances municipales et provinciales, communautés locales et associations, employés et la relève.
  • Offrir un milieu de travail sécuritaire et épanouissant : Favoriser un milieu de travail sécuritaire, sain et épanouissant, dans lequel les employés développent leurs compétences, leur autonomie et leur sens des responsabilités. Valoriser la participation de tous nos employés dans l'application du développement durable dans leurs activités.
  • Réduire l'empreinte environnementale : Minimiser les impacts environnementaux de nos activités. Consommer de manière responsable et gérer de façon efficace nos ressources. Faire preuve d'innovation et utiliser autant que possible les technologies visant à améliorer la performance environnementale et la réduction des nuisances. Promouvoir ces principes auprès de nos partenaires.
  • Favoriser l'exemplarité en matière de développement durable : Participer aux initiatives sectorielles, locales et internationales visant à promouvoir les principes du développement durable au sein du secteur funéraire et coopératif.

Le projet Héritage

Le projet Héritage est la première pierre de notre Politique de développement durable. Par ce programme, nous visons à léguer un environnement plus sain en plantant des arbres et en éliminant l'impact de nos activités sur l'environnement.

Guidé par nos valeurs, le mouvement des coopératives funéraires du Québec a décidé de poser des gestes concrets pour réduire le réchauffement climatique et contribuer à protéger l'environnement, au Québec et dans un pays du Sud. Par le projet Héritage, nous visons à léguer un environnement plus sain en plantant des arbres et en éliminant l'impact de nos activités sur l'environnement.

Planter un arbre... pour cultiver le souvenir

Le volet commémoratif du projet Héritage vise à planter un arbre à la mémoire de chaque défunt que nous avons reçu à la coopérative. En plus de souligner le départ d'un proche, ce geste revêt un caractère environnemental porteur de sens pour nombre grandissant de personnes. Les familles sauront ainsi que la mémoire de l'être aimé continue d'être honorée sous la forme d'un bel arbre qui contribuera à protéger la vie.

Au-delà de la mort... il y a la vie

Comme toute activité économique, le fonctionnement de la coopérative engendre de l'émission de gaz à effet de serre, que ce soit pour l'utilisation de véhicules, les funérailles, les rencontres du conseil d'administration, le transport des défunts, etc. Notre coopérative a posé différents gestes de réduction à la source afin de réduire l'impact de ses activités sur l'environnement. Pour compenser complètement cet impact sur l'environnement, nous contribuons à la plantation d'arbres pour une valeur suffisante pour couvrir à 100 % notre empreinte écologique. C'est là un geste responsable pour afficher clairement notre volonté de voir la vie s'épanouir... même au-delà de la mort.

Ici et ailleurs... un projet qui prend racine

Des valeurs d'intercoopération, de développement international et de respect de l'environnement sont parties prenantes du projet Héritage. Le projet soutiendra deux projets de reboisements. La moitié des sommes recueillies sera versée à une coopérative du Guatemala œuvrant dans le secteur forestier et l'autre moitié sera versée à une coopérative forestière québécoise. Dans les deux cas, les travaux de reboisement s'effectueront sur des terrains expressément identifiés au projet Héritage.

L'Arbre de l'Intercoopération from SOCODEVI on Vimeo.

Quels sont les objectifs poursuivis ?

Le projet Héritage est la première pierre de notre Politique de développement durable. Par ce projet, les coopératives du réseau font d'une pierre plusieurs coups :

  • planter un arbre à la mémoire de chaque personne décédée ayant utilisé les services de la coopérative ;
  • réaliser des funérailles « carbone neutre » en plantant un nombre d'arbres suffisant pour compenser l'émission des gaz à effet de serre de toute la flotte automobile utilisée pour la prestation des funérailles d'un client ;
  • favoriser l'intercoopération au Québec par le support d'une coopérative forestière du Saguenay ;
  • favoriser l'intercoopération nord-sud par le support d'une coopérative forestière du Guatemala ;
  • soutenir un groupe de femmes guatémaltèques qui travaillent dans le milieu très masculin des coopératives forestières.

Bref, les coopératives funéraires souhaitent ainsi poser un geste très concret en faveur de l'environnement, de l'intercoopération et de l'égalité entre les hommes et les femmes.

Combien d'arbres sont plantés ?

En collaboration avec SOCODEVI, le réseau des coopératives funéraires du Québec a procédé en juin 2009 à la première plantation d'arbres. Depuis cette date, à chaque année jusqu'en 2012, la moitié des arbres sont plantés par une coopérative forestière du Guatemala et l'autre moitié par la Coopérative forestière Ferland-Boileau du Saguenay.


Plantation au Guatemala
Sur la photo, M. Carlos Pacay, président du conseil d’administration
de la Cooperativa Chirrepec est accompagné d’Alain Leclerc,
  directeur général de la Fédération des coopératives funéraires.

Depuis 2013, la moitié des arbres sont plantés au Pérou par l'APROCAM plutôt qu'au Guatemala. APROCAM (Asociación de productores cacaoteros y cafetaleros del amazonas) est une organisation à but non lucratif qui a été fondée en 2003. À ce jour, 450 producteurs des districts de La Peca, Bagua, Copallin et Imaza de la province de Bagua dans la région d'Amazonas au Pérou en font partie. L'association fait la promotion du développement durable et juste dans le but d'améliorer les conditions de vies des familles. L'APROCAM cultive et commercialise du café et du cacao avec les certifications biologique et de commerce équitable.

Important à savoir…

  • Les arbres ont la capacité de stocker du CO2 et limitent ainsi les émissions de CO2 dans l’atmosphère
  • Les possibilités de certification des plantations réalisées dans le cadre du projet L’Arbre de l’intercoopération sont explorées
  • Les plantations effectuées au Pérou en partenariat avec Ecotierra, font partie d’activités de production de café et de cacao sous couvert forestier.
  • SOCODEVI a entamé la réalisation de son propre bilan carbone de façon à évaluer les possibilités d’amélioration et de compensation à ce chapitre dans l’optique d’une démarche « zéro carbone ». SOCODEVI demeure ainsi disponible pour accompagner ses institutions membres dans des processus similaires de lutte aux changements climatiques, ou encore pour la tenue d’événements éco-responsables.
  • Les coopératives participantes se sont engagées à ce que les arbres ainsi plantés soient protégés et conservés pour leur durée de vie utile à des fins de piégeage de gaz à effet de serre (soit pour une durée de 30 à 50 ans selon les espèces et les lieux).

En savoir plus sur le site de SOCODEVI.

Arbres plantés à ce jour


ANNÉE

VOLET
COMMÉMORATION

COMPENSATION
POUR LES G.E.S.


TOTAL

2009

4 453

997

5 450

2010

4 846

1 169

6 015

2011

4 997

1 135

6 132

2012

5 318

911

6 229

2013

6 793

1 069

7 862

2014

6 780

1 117

7 897

2015

6 705

6 242

12 947

2016

5 863

9 362

15 225

Total

45 755

22 002

67 757

Les coopératives funéraires participantes

Voici les coopératives funéraires qui participent au programme Héritage :

  • Alliance funéraire du Royaume
  • Coopérative funéraire du Grand Montréal
  • Coopérative funéraire de l'Estrie
  • Coopérative funéraire de l'Outaouais
  • Coopérative funéraire des Deux Rives
  • Coopérative funéraire des Eaux Vives
  • Résidence funéraire de l'Abitibi-Témiscamingue
  • Résidence funéraire Lac St-Jean
  • Résidence funéraire Maska

Le dépliant

Cliquez sur l'image pour télécharger le dépliant