Comment planifier sa succession numérique?

Ça fait un moment que Ginette n’a pas partagé de photos de chats sur Facebook? J’espère qu’elle va bien...Elle partageait régulièrement ses opinions politiques, de nombreuses photos de voyages et bien sûr de ses chats…. Malheureusement, sa famille cherche un refuge pour Minette car Ginette nous a quitté.

Que faire avec les réseaux sociaux d’une personne décédée?

Dans la plupart des applications sociales, on peut trouver la procédure à suivre pour signaler un décès dans la rubrique assistance. Il est important de faire la recherche des comptes sur les principaux réseaux. Vous seriez peut-être surpris de savoir que grand-maman était très active sur Instagram!   

En plus de la suppression du compte, des applications comme Facebook et Instagram offrent la transformation du compte en un compte de commémoration. Sachez que vous pouvez assigner un contact légataire à votre compte dès aujourd’hui. Cette personne sera autorisée à gérer votre compte de commémoration suite à votre décès. 

Du côté de Microsoft et Hotmail, afin de  répondre aux volontés du défunt, Microsoft a mis en place un programme intitulé : « Processus Microsoft pour le plus proche parent  ». Il vous est possible d’obtenir une sauvegarde des données du compte d’un défunt sur DVD.

Que faire pour les sites qui n’offrent pas une solution du genre? 

Nous vous encourageons à dresser la liste de votre patrimoine numérique grâce au  formulaire Patrimoine 360 de la Chambre des notaires du Québec et à d’utiliser un gestionnaire de mots de passe. Lors de votre décès, le liquidateur désigné dans votre testament aura besoin de vos mots de passe et des codes de déverrouillage de vos appareils électroniques pour pouvoir accéder à vos informations. L’inscrire dans le «registre personnel» avec vos dernières volontés 

(https://www.cfgrandmontreal.com/centre-documentation/) pourraît être une excellente avenue...

Classé dans : Coopérative funéraire du Grand Montréal Publié par : Coopérative funéraire du Grand Montréal