Aimeriez-vous découvrir
les avantages de devenir
membre de notre coopérative?

Développement durable

Les valeurs coopératives incitent naturellement les coopératives funéraires du Québec à accompagner leur développement économique d'une préoccupation à long terme pour la préservation de la planète et le bien-être des sociétés qui la peuplent.

En 2008, le réseau des coopératives funéraires du Québec a amorcé une démarche pour se doter d'une politique de développement durable.

Les coopératives funéraires considèrent en effet qu'elles ont le devoir de diminuer les impacts négatifs de leurs activités sur l'environnement ou de les compenser par des actions positives sur le développement durable de la communauté.

Par cette politique, nous voulons nous positionner comme le leader en développement durable dans l'industrie funéraire au Québec.

Notre politique de développement durable nous aide à appliquer les principes de développement durable à l'ensemble des pratiques de gestion et des opérations de notre réseau. Également, elle favorise et appuie l'adoption de politiques de développement durable personnalisées dans chacune des coopératives participantes.

Téléchargez la politique de développement durable de votre coopérative funéraire

Téléchargez le rapport d'activités 2017 de votre coopérative funéraire

Le projet Héritage

Guidé par ses valeurs, le mouvement des coopératives funéraires du Québec a décidé de léguer un environnement plus sain en plantant des arbres et en éliminant l'impact de ses activités sur l'environnement.

Planter un arbre pour cultiver le souvenir

Le volet commémoratif du projet Héritage vise à planter un arbre à la mémoire de chaque défunt que nous avons reçu à la coopérative.

En plus de souligner le départ d'un proche, ce geste revêt un caractère environnemental porteur de sens pour un nombre grandissant de personnes. Les familles sauront ainsi que la mémoire de l'être aimé continue d'être honorée sous la forme d'un bel arbre qui contribuera à protéger la vie.

Au-delà de la mort, il y a la vie

Comme toute activité économique, le fonctionnement de la coopérative engendre de l'émission de gaz à effet de serre, que ce soit pour l'utilisation de véhicules, les funérailles, les rencontres du conseil d'administration, le transport des défunts, etc.

Votre coopérative funéraire pose différents gestes de réduction à la source afin de réduire l'impact de ses activités sur l'environnement. Pour compenser complètement cet impact sur l'environnement, nous contribuons à la plantation d'arbres pour une valeur suffisante pour couvrir à 100 % notre empreinte écologique. C'est là un geste responsable pour afficher clairement notre volonté de voir la vie s'épanouir, même au-delà de la mort.

Ici et ailleurs, un projet qui prend racine

Les valeurs d'intercoopération, de développement international et de respect de l'environnement sont parties prenantes du projet Héritage.

L'Arbre de l'Intercoopération from SOCODEVI on Vimeo

Par ce projet, les coopératives du réseau font d'une pierre plusieurs coups :

  • planter un arbre à la mémoire de chaque personne décédée ayant utilisé les services de la coopérative ;
  • réaliser des funérailles « carbone neutre » en plantant un nombre d'arbres suffisant pour compenser l'émission des gaz à effet de serre de toute la flotte automobile utilisée pour la prestation des funérailles d'un client ;
  • favoriser l'intercoopération au Québec par le support d'une coopérative forestière du Saguenay ;
  • favoriser l'intercoopération nord-sud par le support d'une coopérative forestière du Guatemala ;
  • soutenir un groupe de femmes guatémaltèques qui travaillent dans le milieu très masculin des coopératives forestières.

En collaboration avec SOCODEVI, le réseau des coopératives funéraires du Québec a procédé en juin 2009 à la première plantation d'arbres.


Plantation au Guatemala
Sur la photo, M. Carlos Pacay, président du conseil d’administration
de la Cooperativa Chirrepec est accompagné d’Alain Leclerc, directeur général de la Fédération des coopératives funéraires.

Jusqu'en 2012, la moitié des arbres ont été plantés par une coopérative forestière du Guatemala et l'autre moitié par la Coopérative forestière Ferland-Boileau du Saguenay.

Depuis 2013, la moitié des arbres sont plantés au Pérou par l'APROCAM plutôt qu'au Guatemala. APROCAM (Asociación de productores cacaoteros y cafetaleros del amazonas) est une organisation à but non lucratif qui a été fondée en 2003.

À ce jour, 450 producteurs des districts de La Peca, Bagua, Copallin et Imaza de la province de Bagua dans la région d'Amazonas au Pérou en font partie. L'association fait la promotion du développement durable et juste dans le but d'améliorer les conditions de vies des familles. L'APROCAM cultive et commercialise du café et du cacao avec les certifications biologique et de commerce équitable.

Pour en savoir plus, visitez le site de SOCODEVI.

Arbres plantés à ce jour


ANNÉE

VOLET
COMMÉMORATION

COMPENSATION
POUR LES G.E.S.


TOTAL

2008

4 453

997

5 450

2009

4 846

1 169

6 015

2010

4 997

1 135

6 132

2011

5 318

911

6 229

2012

6 793

1 069

7 862

2013

6 780

1 117

7 897

2014

6 705

6 242

12 947

2015

7 715

7 510

15 225

2016

7 852

7 804

15 656

Total

55 459

27 954

83 418